CINQUIÈME‎ > ‎

Chapitre 8. L’ordre seigneurial




















L’Occident féodal correspond aux Etats catholiques d’Europe de l’Ouest :

  • Royaume d’Angleterre
  • Royaume de France
  • Royaume d’Espagne
  • Saint Empire germanique

L’époque féodale correspond aux Xe – XIVe siècles : c’est le Moyen-âge central (Moyen-âge : 476 -1492)

     Séance 1. Etre paysan au Moyen Âge (étude de la seigneurie de Wismes)


Problématique:

  • Quel est le cadre de vie de la majorité des habitants aux Moyen-âge ?

A. Le cadre de la seigneurie :

-Lecture pages 66 - 67 « La seigneurie de Wismes »

-Où se situe la seigneurie de Wismes ? Dans le Nord de la France, en Artois

-A qui appartient la seigneurie ? Au seigneur

-Où vit le seigneur ? Dans le château

-Qui habite sur son territoire ? Des paysans

=> La seigneurie est un territoire qui appartient à un seigneur sur lequel vivent des paysans.

-D’où viennent les seigneurs ? Comment se sont-ils retrouvés maîtres de leur seigneurie ? Ce sont les anciens comtes de l’empire carolingien

La disparition de l’empire carolingien laisse les comtes maîtres de leurs terres

Ils ont protégés les populations durant les invasions vikings du Xe siècle.



Document 4 page 67   « Le plan de la seigneurie de Wismes »

-Quelle est la nature du document ? C’est un plan

-De quand date ce plan ? Du XVe siècle

-Quels sont les deux bâtiments principaux au centre du village ? Le château fort / L’église

-Comment appelle-t-on la terre qui appartient directement au seigneur ? La réserve (située à l’Est du château)

-Comment appelle-t-on les terres que le seigneur loue aux paysans ? Les tenures

-D’après vous, qu’est-ce que le seigneur exige en échange des tenures ? Des impôts, de l’argent

=> C’est le cens


Vers l’an mil, le pourvoir appartient à des seigneurs qui dirigent des seigneuries.

Une seigneurie se compose de deux parties :

  • la réserve : partie du domaine que le seigneur garde pour lui et qu’il fait cultiver par des paysans soumis à la corvée.
  • les tenures : terres louées aux paysans par le seigneur en échange d’un impôt, le cens.

Seigneurie : le domaine sur lequel le seigneur exerce son pouvoir.

Corvée :  travail gratuit et obligatoire effectué par les paysans pour le seigneur.

Cens :  Impôt payé au seigneur en échange d’une terre. Le cens était souvent payé en nature (prélèvement d’une partie de la récolte).




B. Les obligations du paysan envers le seigneur :


-Document 4 page 67 « Le plan de la seigneurie de Wismes »

-Quels sont les autres éléments visibles sur la seigneurie ?  Le gibet / Bois/ Moulin /Chemin de terre

-Qui utilise le moulin ? Les paysans

-Qui a fait construire le moulin ? Le seigneur

-D’après vous, que va exiger le seigneur en échange de l’utilisation du moulin ? Un impôt

=> Taxe d’utilisation pour le moulin, le four, les bois, le pont : ce sont les banalités

=>Cela existe encore aujourd’hui (billet de bus, de train, péage sur l’autoroute : on paye pour utiliser)

-A quoi sert le gibet ?  A pendre les paysans /  A rendre la justice

=> Situé en hauteur, le gibet montre la domination du seigneur sur ses terres.


Le seigneur est le maître sur ses terres : il commande et il juge tous ceux qui vivent dans la seigneurie.

En échange de la protection du seigneur (refuge au château en cas d’attaque), les paysans payent un impôt : la taille.

En échange de l’utilisation des constructions du seigneur (moulin, four, pressoir, pont), les paysans payent des taxes : les banalités.

Le seigneur rend la justice : le gibet (pendu) montre qu’il est seul maître sur ses terres.


Taille seigneuriale : la taxe payée par le paysan en échange de la protection du seigneur.

Banalités : les taxes dues au seigneur en échange de l’utilisation de son four, moulin, pressoir.


     Séance 2. Les travaux des paysans au Moyen Âge



Objectif : Connaître les travaux réalisés par les paysans au Moyen-âge

     Connaître la vie quotidienne des paysans au Moyen-âge.


A. Les  paysans au travail :

Lecture pages 74- 75 « Les travaux des paysans »


Les paysans passent la plus grande partie de leur temps à travailler la terre. On connaît bien leurs travaux et leurs outils grâce aux petits dessins appelés miniatures qui Illustrent les calendriers médiévaux




Tableau à compléter
(quelques mots à utiliser : Labour- Moisson - Battage - vannage - 
Foulage du raisin - Charrue - Faucille - Fléau - van ...)
 Mois activité instrument
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-

  


-Quelle est l’activité principale des paysans au Moyen-âge ? Le travail de la terre

-Grâce à quel type de document connaît-on le travail des paysans à cette époque ? Grâce aux miniatures


Au Moyen-âge, les paysans constituent plus de 90% de la population de l’Occident.

Les paysans cultivent surtout des céréales qui constituent la base de l’alimentation (farine, galette, pain).

Malgré un travail quotidien et difficile, la plupart des paysans vivent pauvrement et ne sont pas à l’abri de la famine.


B.  La vie quotidienne des paysans :

-Document 4 page 79 " Reconstitution d’une maison médiévale"

-Quelle est la nature du document ? Une reconstitution

- Combien y a-t-il de pièces dans une maison paysanne ? Deux pièces, le foyer central et l’étable

-Quels sont les matériaux utilisés pour la construction ? Du bois, de la pierre (fondations) et du torchis (mélange de terre et de paille)

=> Ces maisons sont très vulnérables au feu.

-Quel est le mobilier d’une maison paysanne ?  Lit commun/ Feu /Table / Banc /Coffres

=> Pas de vie privée, chaleur en dormant à plusieurs

=> Vie en collectivité (pas de chaise, >XVIe siècle)


Doc. 3 p 74 "Une famine en Bourgogne en 1033"


-Quelle est la nature du document ? Une chronique

-De quand date cette chronique ? Du début du XIe siècle

-Quelle est la cause des mauvaises récoltes ?  Pluies torrentielles (mauvais temps)

-Quelle est la conséquence de la famine ? Affaiblissement des corps /Développement des maladies


Famine : manque total d’aliments pouvant provoquer la mort.


Les paysans habitent dans des villages qui se forment aux Xe et XIe siècles.

Les maisons paysannes sont construites en bois et en terre, recouvertes de chaumes (paille).

Une maison paysanne se compose d’une seule pièce et d’une étable (vie en communauté, pas de vie privée).

Les paysans sont vulnérables aux aléas climatiques qui entraînent de mauvaises récoltes puis des famines et des maladies.



     Séance 3. Etre noble au Moyen Âge



Objectif : - Comprendre les rites fondamentaux de la noblesse au Moyen-âge.

        - Identifier les éléments caractéristiques du mode de vie des nobles.


A. Une noblesse guerrière :


Doc. page 70


« L’adoubement du chevalier »


« Le seigneur se baisse et lui chausse l'éperon droit, comme la coutume le voulait de qui adoubait un chevalier. Les écuyers 1 sont nombreux tout autour : chacun se presse pour l’armer. Le seigneur prend l’épée, lia lui cint 2 et lui donne l’accolade 3 .
"En vous remettant l’épée, lui dit-il, je vous confère l’ordre de chevalerie, qui ne souffre aucune bassesse. Beau-frère, souvenez-vous qu’au combat, si votre adversaire vaincu demande grâce, vous devez l’écouter et ne pas le tuer sciemment. S’il vous arrive de trouver dans la détresse homme ou femme, dame ou demoiselle, conseillez-les. Vous ferez bien. Enfin, recommandation très importante, allez volontiers à l’église prier Dieu qu’il ait pitié de votre âme et qu’il vous garde comme un fidèle chrétien.n Le seigneur alors fait sur lui le signe de croix. »
Chrétien de Troyes, Perceval, XIIe siècle.

1. Un jeune noble qui n'est pas encore un chevalier
2. Lui accroche à la taille 
3. Coup donné avec le plat de l'épée sur l'épaule


-Qui est l’auteur du texte ? Chrétien de Troyes

-Quelle est sa date ? XIIe siècle

-Comment appelle-t-on la cérémonie qui marque l’entrée dans la chevalerie ? L’adoubement

-Que remet-on au chevalier lors de la cérémonie ? Ses armes, épée et éperons

-Quelles sont les valeurs attendues du chevalier ? Etre juste au combat / Prier, être un fidèle chrétien  / Protéger les faibles (les paysans)


Adoubement  la cérémonie marquant l’entrée dans la chevalerie (remise des armes suivie d’un coup sur l’épaule ou le cou).


La plupart des seigneurs sont des chevaliers : pour défendre leurs seigneurie, ils doivent savoir combattre à cheval et s’entraîner à faire la guerre.

La cérémonie de l’adoubement marque l’entrée dans la chevalerie.

Lors de cette cérémonie, le jeune chevalier reçoit ses armes et jure d’être honnête et loyal.



« Le plaisir de la guerre »


Un troubadour du XIIe siècle chante la guerre, plaisir favori du noble.
« Bien me plaît le gai temps de Pâques quand je vois parmi les prés, tentes et pavillons dressés ; et j’ai grande allégresse quand je vois par la campagne chevaliers en rang et chevaux armés ; et me plaît quand je vois une grande masse d’hommes d’armes venir ; et me plaît en mon cœur quand je vois les châteaux forts assiégés et les palissades rompues et effondrées [...]. Masses d’armes, épées, heaumes de couleur, écus, nous les verrons tranchés et en pièces dès l’entrée du combat, et maints vassaux frappés ensemble [. . .]. Et, quand au combat on sera entré, que tout homme de bon lignage ne pense plus qu’à briser tête et bras, car mieux vaut mort que vivant vaincu »
Cité par Marc Bloch, La Société féodale, Albin Michel, 1939


-Quelle est l’activité principale du chevalier ? La guerre

-D’après le texte, comment fait-on la guerre ? Les chevaliers combattent en rangs

-Quels mots montrent que la guerre est un plaisir ? J’ai grande allégresse / Et me plait quand je vois

-Pourquoi faut-il mieux mourir au combat qu’être capturé ? Humiliation du prisonnier / Demande de rançon pour le prisonnier


L'équipement d'un chevalier


  • La première activité du chevalier est la guerre.
  • La guerre aux Moyen-âge qui ressemble plus à une grosse bagarre.
  • Les seigneurs s’affrontent avec quelques chevaliers (rarement plus de 50 hommes), le but n’est pas de tuer l’adversaire mais de le capturer (rançon).
  • Très peu de mort dans ces guerres entre seigneurs.
  • Le pillage est privilégié sur les batailles rangées, très rares car inutiles.
  • Grâce aux pillages et aux rançons, la guerre procure des revenus importants.
  • En temps de paix, le chevalier poursuit son entraînement à l’occasion de chasses et de tournois où il montre sa bravoure aux dames : c’est l’amour courtois.


B. Le mode de vie des nobles au Moyen-âge :



« La vie de cour »

« Jadis mon père m’envoya à la cour avec du fromage et des œufs, comme le font les fermiers. Je vis les chevaliers. Ils étaient courtois et gais. Ils avaient une coutume par laquelle ils plaisaient aux dames : c'était un jeu nommé behourd où les adversaires se heurtaient pour se renverser ; jamais chez les gens de ma condition je n’avais vu ce que j’observai là à la cour.
Après ce jeu, ils ouvrirent une danse. Aussitôt arriva un ménétrier qui se mit à jouer de la vièle ; alors les dames se levèrent, gracieuses à voir, les chevaliers allèrent à elles et leur donnèrent la main. Quand la danse cessa, un jongleur vint conter l’histoire d’un duc nommé Ernest. Chacun trouvait là l’objet de ses désirs les plus chers. L’un tirait à l’arc, l’autre chassait. »
Le Fermier Helmbrecht, récit villageois composé entre 1246 et 1286.


-De quel siècle date ce texte ? Du XIIIe siècle

-Qui est l’auteur du texte ? Un villageois (texte anonyme)

-Quels sont les loisirs des nobles au château ? Des jeux (behourd = combat médiéval) / Récits d’histoires /Danse/Repas

-Quel passage du texte montre que l’auteur n’est pas un noble ? Jamais chez les gens de ma condition je n’avais vu ce que j’observai là à la cour.


Au Moyen-âge, les nobles (à peine 10% de la population) se distinguent du reste de la société par leur richesse qu’ils montrent lors de banquets animés par des jongleurs, des poètes et des musiciens.

Par leur mode de vie très différent de celui des paysans, les seigneurs et les chevaliers ont le sentiment d’appartenir à un groupe d’hommes différents, supérieur aux autres : la noblesse.


Noblesse : le groupe formé par les seigneurs et les chevaliers qui possède des privilèges héréditaires (justice, armes, richesse). La noblesse est la catégorie dominante de la société au Moyen-âge.




     Séance 4. Le château fort, symbole de la puissance du seigneur




Objectif :

Connaître les différents éléments d’architecture d’un château fort.


A-  quoi sert le château fort ?

Docs. 2 p 65 + 2 p 73

Demeure du seigneur

Lieu de refuge pour les paysans en échange de la taille

-De quel siècle date le château de Loches ? Du XIV e- XVe siècles

-Où se situe actuellement le château de Loches ? En Touraine

-Dans quelle partie du château habite le seigneur ? Dans le donjon


Les châteaux forts sont les demeures fortifiées des seigneurs.

Les châteaux forts servent de refuge pour les paysans en cas de danger (rôle de protection de la noblesse envers les paysans en échange de la taille).

Du IXe au XIe siècle, les châteaux forts étaient construits en bois mais ils étaient vulnérables aux incendies.

A partir du XIIe siècle, les seigneurs les plus puissants se font construire des châteaux forts en pierre.

Au Moyen-âge, le château fort a aussi un rôle symbolique : situé en hauteur, le château montre la domination du seigneur sur son territoire.


chateau_interactif.PNG




L’intérieur du château fort est froid et sombre :

  • il n’y a pas de fenêtres (meurtrières)
  • seule la cheminée de la grande salle est maintenue en activité l’hiver
  • Au château, la vie en collectivité domine, il n’y a pas de vie privée.

Conclusion :

Au Moyen-âge, paysans et seigneurs ont une façon de vivre très différente mais ces groupes sont complémentaires.

Le cadre de vie des paysans est constitué par :

  • la seigneurie
  • les travaux des champs
  • le village

Le cadre de vie des nobles est constitué par :  

  • la chevalerie
  • les loisirs (guerre, chasse, tournois)
  • la vie de château


    Je retiens 



Idées clés

  • Du Xe au XIIIe siècle, la France, comme le reste de l’Europe, connaît un essor sans précédent qui transforme profondément ses campagnes où vit plus de 80 % de la population.

  •  L’essor est d’abord démographique. Pour nourrir la population croissante, les hommes conquièrent de nouvelles terres : ils défrichent les forêts. Dans le même temps, l’équipement des campagnes se modernise.

  •     Dès le début du XIe siècle, naissent les premiers villages. Ils deviennent le cadre de la vie paysanne. La conscience d’intérêts communs se concentre autour de lieux symboliques: le château, l’église.

  • Au XIe siècle, la plupart des terres appartient aux seigneurs qui dirigent un vaste domaine : la seigneurie. Dans chaque seigneurie, les terres sont divisées en deux parties :

  • la réserve correspond aux terres exploitées directement par le seigneur pour son usage personnel. Les paysans y font des corvées.

  • les tenures sont des terres louées par le seigneur aux paysans en échange de redevances.

  • Au sein de la seigneurie, le seigneur exerce un pouvoir politique, le droit de « ban » : c’est le droit, d’ordonner, de punir et de contraindre les paysans. Il doit aussi protéger les paysans de son domaine.

          En échange de cette protection, les paysans ont des obligations : les corvées d’entretien, le paiement d’un impôt (la taille) et les banalités pour utiliser le moulin, le four et le pressoir du seigneur.


Mots clés

Seigneurie : domaine sur lequel un seigneur exerce son autorité.
Corvées : travaux obligatoires effectués gratuitement par les paysans sur le domaine du seigneur.
Taille : impôt payé par les paysans en échange de la protection du seigneur.
Banalités : impôts payés par les paysans pour l’usage obligatoire du four, du moulin et du pressoir.
Servage : condition des paysans non libres, dépendants du seigneur.
Serf : est attaché à un seigneur par un lien personnel et héréditaire ; il est sa propriété. (paysan non libre)
Vilain : un paysan libre
Tenure : désigne la portion d'une seigneurie occupée et cultivée par un vilain (paysan libre) durant le Moyen Âge.
Réserve : terres que le seigneur garde pour lui-même, qu’il fait cultiver par des paysans salariés et d’autres soumis à la corvée.


  Évaluation 




1. Relier chaque terme à sa définition (4 points)

Terme-clé

1. Seigneurie

2. Corvée

3. Banalités

4. Vilain

5. Serf

6. Adoubement

7. Tournoi

8. Noblesse
Définition

a. Paysan libre.

b. Paysan non libre, qui appartient à un seigneur.

c. Ensemble des seigneurs et des chevaliers qui s’estiment différents et constituent un groupe à part et dominant dans la société.

d. Jeu guerrier lors duquel s’affrontent des chevaliers.

e. Taxes payées au seigneur pour l’utilisation obligatoire de son four, de son moulin ou de son pressoir.

f. Territoire sur lequel le seigneur exerce son pouvoir.

g. Travail gratuit et obligatoire effectué pour le seigneur.

h. Cérémonie au cours de laquelle un jeune homme devient chevalier.



2. Compléter l’équipement d’un chevalier ( 3 points)

chevaliers.png



3. Dans le texte ci-dessous, entourez tous les éléments de l'équipement d'un chevalier remis à Raoul lors de la cérémonie

« Raoul, vêtu d'une tunique plus blanche que fleur de lys, se tient debout sur un riche tapis. L'empereur dit à ses damoiseaux 1 : "Donnez-moi les armes." Il revêt d'abord Raoul d'un haubert léger à doubles mailles, puis prend le heaume brillant, cerclé d'or. Il le lui passe sur la tête et le lace. Puis il lui attache les éperons et lui ceint l'épée large et dure à poignée d'or. Un bon destrier 2 attend là, maintenu par deux hommes. L'empereur le prend et dit : "Il n'y a sous le ciel cheval plus rapide ; essayez-le, neveu." Raoul bondit en selle, chausse les étriers ; il passe à son bras son écu à bandes d'or, saisit sa lance. "Le bel enfant, disent les Français ; dès maintenant, il pourrait défendre la terre de son père." »

D'après Pierre Truffau, Raoul de Cambrai, Chanson de geste, XIIe siècle (adapté et édité par Séguier, 2000).

1 Damoiseaux : jeunes hommes.

2  Destrier : cheval de bataille.


4.Questions de cours ( 4 points)

Quelle est l'utilité des tournois pour les chevaliers?
Quelles sont les distractions des seigneurs et des chevaliers?

5. Une vie difficile

a- Indiquez sur le dessin les termes suivants (2 points)

  • toit de chaume,
  • soubasse­ment en pierres,
  • torchis.


maison paysanne.png

b. Décrivez l'intérieur de la maison paysanne. (3 points)




Pour aller plus loin.png

Pour aller plus loin