CINQUIÈME‎ > ‎

Chapitre 7. Vivre avec les autres
























     Séance 1.  Peut-on vivre sans règles et sans lois?



1- TRAVAIL EN  AUTONOMIE



 ( pp.16-17)

2- MISE EN COMMUN




     Séance 2. Des règles pour vivre ensemble



1- TRAVAIL EN  AUTONOMIE



(pp. 18-19)



2- MISE EN COMMUN


En construction ...




     Séance 3.  Des droits qui protègent les enfants



Savais-tu que le mot « enfant » vient du latin « infans » et signifie « celui qui ne parle pas ». En effet, pendant longtemps, les enfants n'ont pas eu le droit à la parole. Ils n'avaient que le droit de se taire et d'obéir.

C'est seulement au XVIIIe siècle qu'en France et en Europe, en général, les adultes ont reconnu certains droits aux plus jeunes. Par exemple, celui de ne plus travailler dans les mines avant l'âge de 10 ans. Deux siècles plus tard, le besoin d'accorder une protection spécifique aux enfants s'est fait de plus en plus sentir.

C'est ainsi que le 20 novembre 1989, 190 États adoptent la Convention internationale des droits de l'enfant. Par ce texte, les États s'engagent à respecter un certain nombre de droits qui te sont propres : celui d'avoir une famille, d'aller à l'école… Le droit aussi de pouvoir t'exprimer ou de t'informer.

Vingt-trois ans plus tard, il reste encore beaucoup à faire. Un exemple : plus de 61 millions d'enfants ne vont pas à l'école, dans le monde. Et en France ? Vos conditions de vie sont bien supérieures à celles que connaissent les petits Africains ou Asiatiques.

Cependant, des problèmes subsistent : 1,5 million d'enfants vivent sous le seuil de pauvreté, avec tous les problèmes que cela pose, en termes de logement, de santé et de réussite à l'école.

Reste que la France est un des pays au monde qui respectent le mieux la Convention des droits de l'enfant. Cette journée sera donc un bon moyen de découvrir quels sont tes droits, et, pourquoi pas, de réfléchir aussi sur le monde… tel que tu aimerais le voir.

Source : http://www.1jour1actu.com/


 L’autorité parentale
« L’autorité parentale est un ensemble de droits et de devoirs ayant pour finalité l’intérêt de l’enfant.

Elle appartient aux père et mère jusqu’à la majorité ou l’émancipation de l’enfant pour le protéger dans sa sécurité, sa santé et sa moralité, pour assurer son éducation et permettre son développement, dans le respect dû à sa personne.

Les parents associent l’enfant aux décisions qui le concernent, selon son âge et son degré de maturité »

Code civil, article 371-1.



 
Les devoirs des enfants:

Article 371: L’enfant, à tout âge, doit honneur et respect à ses père et mère.

Article 371-3 L’enfant ne peut, sans permission des père et mère, quitter la maison familiale et il ne peut en être retiré que dans les cas de nécessité que détermine la loi.

Extraits du Code civil



 
Je retiens

Les droits de l'enfant
L'enfant est soumis à l’autorité de ses parents ou de ses tuteurs légaux. 
Cette autorité est exercée conjointement par son père et sa mère, même si les parents sont séparés ou divorcés, dans l’intérêt de l’enfant. 
Comme toute personne, l’enfant possède des droits
En 1989, l’ONU a voté une convention protégeant ces droits : la Convention internationale des droits de l’enfant. 

les  devoirs de l'enfant
L’enfant doit à ses parents honneur et respect. Il doit donc leur parler poliment et leur obéir. 
L’enfant ne peut pas quitter le domicile familial sans en avoir demandé l’autorisation
Cette autorisation vaut également lors d’une sortie ou d’un voyage scolaire. 
En cas de non respect des règles établies entre les parents et l’enfant, celui-ci peut être puni.






 
Les 12 droits fondamentaux des enfants et des adolescents

Droit à l'égalité. Tous les enfants sont égaux en droits : filles,garçons, quelles que soient leurs origines ou celles de leurs parents. 
Droit de vivre en famille. Chaque enfant doit pouvoir grandir dans une famille,entouré d'amour et de compréhension. Les parents doivent veiller à son développement et son épanouissement.L'Etat doit les aider à remplir leurs devoirs. 
Droit d'avoir une identité. Tout enfant doit posséder un nom, un prénom et une nationalité afin d'être reconnu de tous et de béné- ficier des droits et de la protection de l'Etat. 
Droit à la santé. L'Etat doit garantir à l'enfant le meilleur état de santé possible. Il doit mettre en place une sécurité sociale , construire des hôpitaux,… 
Droit à l'éducation et aux loisirs.  L'Etat doit mettre en place une école primaire gratuite et obligatoire pour tous les enfants. L'enfant a aussi le droit à des loisirs et au repos. 
Droit pour l'enfant handicapé de vivre avec les autres. Les enfants porteurs de handicap doivent avoir les mêmes droits que les autres.L'Etat doit les protéger des discriminations et les aider à être le plus autonome possible. Il doit leur donner les mêmes chances qu'aux autres enfants. 
Droit à la protection de la vie privée. L'enfant a le droit d'avoir une correspondance privée, des relations amicales,etc. sans être surveillé et contrôlé de façon abusive. Ses données personnelles (nom, prénom, image,…) doivent être protégées, notamment dans les médias et sur internet. 
Droit à l'expression. L'enfant doit être entendu sur les questions qui le concernent. Il a également le droit de faire partie d’associations, d'exprimer ses idées, d'écrire dans un journal … 
Droit d'être protégé contre les violences. Aucun enfant ne doit subir de violence, qu'elle vienne des adultes ou des autres enfants, qu'elle soit physique, psychologique ou sexuelle.
Droit d'être protégé contre l'exploitation.  L'enfant doit être protégé contre l'exploitation économique, sexuelle ou autre. Il ne doit pas être obligé de réaliser des travaux dangereux (par exemple dans les mines…) et de travailler au lieu d'aller à l'école. 
Droit à une justice adaptée. Quand un enfant a commis une infraction, la justice doit le juger en prenant en compte son âge, sa maturité et sa situation de vie. 
Droit d'être protégé en temps de guerre. Les enfants doivent être protégés en priorité en temps de guerre. Les Etats doivent empêcher qu'ils soient exploités en tant qu'enfants soldats.




Je retiens

Selon la Convention 
Convention internationale des droits de l’enfant de 1989, un enfant est une personne de moins de 18 ans 
sauf si la loi de son pays lui donne la majorité plus tôt.
L’enfant a des droits et des devoirs spécifiques.
Depuis 1989, la Convention internationale des droits de l’enfant proclame le droit à l’éducation pour tous les enfants. 
Mais celui-ci pas respecté partout et il subsiste des inégalités. 

Dans plusieurs pays, les enfants ne vont pas à l'école car:
    • sont obligés de travailler ou 
    • à cause de leur origine sociale ou 
    • à cause des discriminations envers les filles. 




     Séance .  Tâche complexe. 



(Page 25)


MISE EN COMMUN


En construction ...








Pour aller plus loin