SIXIÈME‎ > ‎

Chapitre 7. Premiers Etats, premières écritures






















     Séance 1.  La cité d’Ur en Mésopotamie



1. Ur au IIIe millénaire avant J-C : 

Pages 54-55

-Dans quelle partie de l’Orient ancien se situe la cité d’Ur ? En Mésopotamie 
=> La Mésopotamie correspond à l’Irak aujourd’hui 
-Quelles sont les autres cités qui existent en Mésopotamie ? 
  • Ninive Kish Umma Suse 
  • Assur Nippour Uruk 
-Au bord de quel fleuve se situe la cité d’Ur ? Sur les bords de l’Euphrate 
-Plus précisément où sur l’Euphrate ? A l’embouchure de l’Euphrate 
-A quoi correspondent les pointillés dans le Golfe persique ? Ils correspondent au rivage actuel de Golfe persique 
-Qu’est-ce que cela signifie ? Recul de la mer lié au réchauffement climatique, mouvement des plaques tectonique



La ville d’Ur se situe en Mésopotamie. 
Aujourd’hui, la Mésopotamie correspond à l’Irak. 
Ur se situe au bord du fleuve Euphrate qui se jette dans le Golfe Persique.



2. L’organisation d’une cité-Etat : 

Document 4 page 55 

-Quel type de document est le document 4 ? C’est une photographie aérienne 
-Quels sont les monuments de cette photographie que l’on voit sur la reconstitution ? 

Le Ziggurat => Temple du dieu Lune Nanna, protecteur de la cité d’Ur 
ziggurat.png

Tombes des rois Résidence de la grande prêtresse Nanna 
Palais du roi Trésor des rois 


-Par qui était dirigée la cité d’Ur ? Par un roi 

-Quels sont les éléments montrant qu’Ur était le centre d’un royaume ? 
  • Les tombes royales 
  • Le Palais du roi 


Ur est une cité-Etat, c’est une ville qui dirige un territoire (souvent la campagne alentour et les villages) 
Au IIIe millénaire avant J-C, Ur est une cité puissante dirigée par un roi. 
Ur domine une grande partie de la Mésopotamie : c’est une cité-Etat
Cité-Etat  : Un petit État indépendant de Mésopotamie comprenant une ville et la campagne qui l’entoure. 




     Séance 2.  Le  site de Gizeh 




1- TRAVAIL EN  AUTONOMIE

Pages 58 - 59




2- MISE EN COMMUN



-De quel type de document (Doc. 4 page 59)  s’agit-il ? C’est une photographie aérienne 
-Où se situent les pyramides ? En Egypte, site de Gizeh (près du Caire) 
-De quand datent les pyramides de Gizeh ? De 2500 avant J-C (IIIe millénaire avant J-C) 
-En l’honneur de quels pharaons ont-elles été construites ? En l’honneur des pharaons Chéphren et Chéops 
-Quelles sont les dimensions de la pyramide de Chéops ? 147 mètres de haut
 => Collège fait 10 mètres de haut, soit 15 fois plus haut que le collège. 
230 mètres de large 

-A votre avis, pourquoi les pharaons se sont-ils fait construire des monuments aussi gigantesques ? 
  • Pour montrer leur puissance 
  • Pour l’immortalité : la pyramide traverse les siècles et 4500 ans après, on admire encore ces tombeaux. 
  • La pyramide relie la Terre au ciel 

=> Par la pyramide, le pharaon est un intermédiaire entre les Hommes (Terre) et les dieux (Ciel) 



 Construites vers 2500 avant J-C, les pyramides de Gizeh sont les tombeaux des pharaons Chéops, Chéphren et Mykérinos. 
La pyramide est la tombe d’un roi : 
-elle relie les Hommes aux dieux (la pyramide relie la terre au ciel) 
-elle montre la croyance en la résurrection

 En Egypte, les villes sont réunies sous l’autorité du roi appelé pharaon. 
Comme les rois de Mésopotamie, le pharaon dispose d’un pouvoir absolu : il est considéré comme un dieu vivant. 
Le Pharaon : le nom donné au roi d’Egypte. 



La pyramide de Kephren







Approfondissement:


Giza en 3D


__________________________________________________________________________________________________________







     Séance 3.  La naissance de l'écriture


Objectifs: 
  • Comprendre la naissance de l’écriture.
  • Connaître les différentes écritures de l’Orient ancien
1-  En Mésopotamie, l’écriture cunéiforme 

Pages 60 - 61

tablette mésopotamienne.png
Tablette d'écriture picto-idéographique en calcaire. Basse-Mésopotamie, IVe millénaire. (Musée du Louvre, Paris.)

- Quelles sont les deux types d’écritures dans l’Orient ancien ? Les hiéroglyphes et les cunéiformes 
- Dans quel pays utilise t-on les hiéroglyphes ? En Egypte 
- Où utilise t-on l’écriture cunéiforme ? En Mésopotamie, Assyrie, Phénicie, Anatolie. 
- Quelle type d’écriture les a remplacées au Ier millénaire avant J-C ? L’alphabet 
 
Naissance de l’écriture cunéiforme 
L’écriture est née vers 3500 avant J-C en Mésopotamie. 
La naissance de l’écriture marque le début de l’Histoire : c’est le début de l’Antiquité. 
L’écriture cunéiforme est gravée sur des tablettes d’argile par un scribe. 
L’écriture permet de : 
  • transmettre des informations à des personnes lointaines 
  • fixer les lois 
  • glorifier les rois 
Ecriture cunéiforme : l’écriture de l’Orient ancien composée de signes en formes de coins. 
Scribe  : dans l’Antiquité, le scribe est celui qui a pour métier d’écrire. 


2-  En Egypte, les hiéroglyphes


-Documents page 61 
-Sur quoi ont été gravés ces hiéroglyphes ? Sur une stèle (plaque funéraire) 
-De quand date t-ils ? Vers 2550 avant J-C 
-Dans quel lieu précis se trouvaient ces hiéroglyphes ? Dans le mastaba de la princesse Nefertiabet, sœur de Chéops 
-Ainsi, en Egypte, à quoi servent les hiéroglyphes ? 
  • C’est une écriture sacrée 
  • Donner le nom des offrandes, pour les prières 

Les hiéroglyphes sont nés en Egypte vers 3200 avant J-C. 
Les hiéroglyphes sont peints sur des murs ou sur du papyrus. 
Les hiéroglyphes sont une écriture sacrée pour : 
  • les prières pour les dieux 
  • lister les offrandes 
Au quotidien, les Égyptiens utilisent le hiératique : écriture simplifiée des hiéroglyphes. 

Hiéroglyphes  : des petits dessins utilisés comme signes d’écriture par les Egyptiens de l’Antiquité. 
Papyrus : un matériau souple en fibre végétale sur lequel les Egyptiens écrivaient. 



3- TESTER SES CONNAISSANCES



4- APPROFONDISSEMENT

     Je retiens


1. Idées clés  

  • L’Orient ancien correspond aux territoires fertiles d’Egypte et de Mésopotamie, où l’agriculture a permis aux hommes de se regrouper.
  • Dès le début du IIIe millénaire avant J.-C., en Mésopotamie, les Sumériens fondent des villes dirigées par des rois : les cités-États apparaissent.
  • Le temple d’Ur ou Our, construction en étages, témoigne des croyances polythéistes des Sumériens et du caractère divin de leur monarchie. 


2. Quel rôle joue l’écriture dans ces Etats ?
  • En Mésopotamie, l’argile présente partout permettait d’avoir un support d’écriture commode et facile d’accès.
  • L’écriture servait à fixer une parole afin de ne pas l’oublier et d’en garder la preuve. 
  • On l’utilisait d’abord pour conserver des données dans le temps (titres de propriété, tenue des comptes…) ou pour communiquer (lettres).
  • Avec le développement des Etats, l’écriture cunéiforme sert à conserver les lois, garder la mémoire des histoires des rois et des croyances religieuses. 
  • En Egypte, l’écriture se compose de hiéroglyphes.

3. Les principaux aspects des civilisations de l’Orient ancien sont : 
  • naissance des Etats 
  • l’écriture 
  • une religion polythéiste 
  • les cités-Etats 
  • le rôle des rois (pharaons)


Vocabulaire:

Cité-Etat: Un petit État indépendant de Mésopotamie comprenant une ville et la campagne qui l’entoure. 

Le Ziggurat: une haute tour élevée pour le Dieu de la cité  (  Pour Ur;  c'est Temple du dieu Lune Nanna, protecteur de la Dieu)

Le Pharaon  : le nom donné au roi d’Egypte. 

Hiéroglyphes  : des petits dessins utilisés comme signes d’écriture par les Egyptiens de l’Antiquité. 
Papyrus : un matériau souple en fibre végétale sur lequel les Egyptiens écrivaient. 

Polythéisme : la croyance en plusieurs dieux. 

Culte: un ensemble de rites (gestes, prières, cérémonies) destinés à rendre honneur à un dieu. 
Temple: un bâtiment construit pour un dieu. 
Prêtre: une personne chargée du culte d’un dieu.

Ecriture cunéiforme : l’écriture de l’Orient ancien composée de signes en formes de coins. 
Scribe : dans l’Antiquité, le scribe est celui qui a pour métier d’écrire.


Évaluation




Naissance et rôle de l’écriture

«C’est dans la Mésopotamie antique que les premiers signes d’écriture (les pictogrammes) apparaissent vers 3500 av J.–C. La cité d’Uruk [...] développe des relations commerciales avec les contrées lointaines ; les souverains passent des commandes, leurs fonctionnaires vérifient la comptabilité. Les scribes mettent progressivement au point un système de signes pour noter les quantités et la nature des marchandises. L’écriture est née, elle marque le début de l’histoire.

(Pour conserver ces informations, les administrateurs gravent des marques à l’aide d’une pointe sur de petites tablettes d’argile. Vers 2900 avant J. – C., les pictogrammes sont peu à peu remplacés par les signes de l’écriture cunéiforme, plus faciles à écrire et à mémoriser.) »

D’après un article de L’Histoire du monde, Larousse, 1993.

1/ Où et quand l’écriture a-t-elle été inventée ?
2/ Qu’est-ce qu’un pictogramme ?
3/ A quoi sert l’écriture ?
4/ Pour quelles raisons les scribes mettent-ils au point un système de signes ?
5/ Complète le texte à l’aide des mots suivants :

2300 – 1750 – code d’Hammurabi – formules magiques – légende de Gilgamesh – hiéroglyphes – Babylone – mémoire – lois -

     

L'écriture permet d'édicter des ………………, dont le premier exemple est le ……………………...................…………………, 
 roi de …………………………………, vers ……………………………… av. J.-C. Dans les  temples égyptiens, on trouve des …………………………………… qui sont des …………………………………………………………………………… destinées à aider le mort à accéder à l'au-delà.
Mais l'écriture peut aussi garder la ……………………………… de  l'histoire des hommes, 
comme la ………………………............……………………, premier roman de l'Humanité, vers …………………… av. JC.





Premiers Etats, premières écritures