TROISIÈME‎ > ‎

Chapitre 10. Un monde bipolaire au temps de la Guerre froide






















Nations Unies, chronologie des adhésions des Etats membres de 1945 à 2008. Via giphy

     Séance 1. La naissance de l'ONU



Objectif :
  • Montrer que la création de l’ONU porte l’espoir d’un monde meilleur

ONU.png



L’ONU en 1947 


Présentez l’affiche. Décrivez-la et expliquez en le sens.

 
Il s’agit d’une affiche des Nations unies qui date de 1947. 
On y voit des mains qui plantent un arbuste dont les feuilles représentent les différents pays membres des Nations unies.
Les nations appartiennent à un même arbre – l’humanité – et cet arbre va se développer et prospérer grâce à l’ONU

L’arbre : symbolise l’unité entre les 51 Etats fondateurs, mêmes racines. 
Feuilles : les 51 Etats fondateurs 
Les mains : grâce à l’ONU, l’arbre va prospérer et grandir
Taille identique : sont les Etats sont égaux


Drapeau américain au centre : car ce sont les EU qui ont eu l’initiative de créer l’ONU, en plus San Francisco et NY sont aux EU.
Nous : le peuple des nations unies.
Paix : tolérance, bon voisinage, sécurité …
Droits de l’homme : dignité, égalité…
Progrès économique et social : meilleures conditions de vie, liberté plus grande.



  Ce qu'il faut retenir:

L’ONU naît officiellement le 26 juin 1945 avec la signature de la charte de San Francisco, à laquelle adhèrent dans un premier temps cinquante et un pays.
La création de l’ONU repose sur une double conviction portée par les États-Unis : au sortir de la Seconde Guerre mondiale, il ne peut y avoir de paix que garantie par une démocratie.



ONU.gif



Séance 2. L’Allemagne au cœur de la Guerre froide



Problématique de la séance : 
  • comment s’organisent les deux blocs au début de la Guerre froide ?


Guerre froide: La période allant de 1947 à 1991 durant laquelle les Etats-Unis et l’URSS (et leurs alliés) s’affrontent sans se faire directement la guerre

Guerre froide





1.Le monde divisé en deux

Manuel numérique pages 118 - 119


Le planisphère montre un monde est divisé en 2 blocs :
→Bloc de l’Ouest (capitaliste)
→Bloc de l’Est (communiste)

==> Certains pays ne sont pas alignés (ni Est ni Ouest), ce sont les pays issus de la décolonisation, ils sont situés majoritairement en Afrique et en Asie du Sud.

Le rideau de fer partage l’Europe communiste à l’Est de l’Europe capitaliste à l’ouest.



2. L’Allemagne divisée en deux

Le blocus de Berlin

Pages 120 - 121 (manuel numérique)

Deux Etats Allemands : la séparation de l'Allemagne et de Berlin en deux territoires distincts, de par leurs systèmes économique et monétaire.

Les territoires séparés sont administrés à présent par des représentations politiques divisées et antagonistes ne pouvait que conduire, 
dans un climat d'affrontement idéologique croissant, à la création, en 1949, de deux états allemands :
→ la République Fédérale Allemande (RFA) le 7 septembre 1949.
→la République Démocratique Allemande (RDA) le 7 octobre 1949.

L'Allemagne fut donc divisée en deux pays pendant 41 ans, soit jusqu'à la réunification du 3 octobre 1990.




3- Le Mur de Berlin

1- TRAVAIL EN  AUTONOMIE

Tâche complexe pages 122 - 123 (manuel numérique)

Un lien vers une vidéo allemande (traduite en français) avec une reconstitution du mur de Berlin :



2- MISE EN COMMUN




Séance 3.   La Détente et la fin de ta Guerre froide (1962-1991)



Problématique de la séance :
  • Comment s’achève la Guerre froide ?

1. La détente (1962-1975)

Manuel numérique 124 -125
La crise de Cuba est telle que les deux Grands choisissent de s’engager sur la voie d’un rapprochement diplomatique :
  • organisation de conférences sur le démantèlement des armes les plus dangereuses
  • voyage officiel de Nixon à Pékin
  • de Khrouchtchev aux Etats-Unis à la fin des années 50. 
Ce rapprochement est d’autant plus nécessaire que la cohésion interne des deux blocs se fissure :
  • Dans le camp communiste, la Chine prend ses distances vis-à-vis de l’URSS 
  • Dans le camp occidental, la France de Charles De Gaulle accepte mal l’influence pesante du géant américain.
  • De Gaulle obtient le retrait du pays de l’OTAN.
Dans les années 1970, les EU élisent Ronald REAGAN qui accepte mal l’influence des soviétiques dans le monde.
Les relations se tendent donc à nouveau, particulièrement quand l’URSS envahit l’Afghanistan en Décembre 1979. 
Cette nouvelle période de tension, que l’on appelle généralement « la Guerre fraîche ».



2. L’effondrement du bloc soviétique 

Doc. 4  page 127 (manuel numérique)
 
Mikhaïl Gorbatchev (né en 1931)
Mikhaïl Gorbatchev devient le dirigeant de l’URSS en mars 1985. Persuadé qu’il faut réformer l’économie, il autorise la petite entreprise privée. 
Il veut aussi démocratiser l’URSS. Il libère les prisonniers politiques et rétablit peu à peu les principales libertés.

Sur le plan extérieur, Gorbatchev opte pour la détente avec les États-Unis et signe un traité de désarmement nucléaire (traité de Washington, 1987).
 Il fait aussi comprendre aux dirigeants communistes des pays d’Europe de l’Est que s’ils sont contestés dans leur pays, ils ne devront pas compter sur l’aide de l’URSS. En 1989, un vent de liberté souffle sur l’Europe de l’Est et les régimes communistes s’effondrent.

Mais, en 1991, les Républiques qui composent l’URSS proclament leur indépendance. En décembre, Gorbatchev doit démissionner de la présidence de l’URSS qui n’existe plus.



1985 Mikhaïl Gorbatchev devient le dirigeant de l’URSS. Partisan de l’apaisement entre les 2 Grands, 
il signe avec le président Reagan (Etats-Unis) le premier traité de désarmement nucléaire. 

Page 135 (manuel numérique)
Le Mur de la honte (Mur de Berlin) tombe au mois de novembre 1989.
Les conséquences de cet événement sont nationales, européennes et mondiales :
Nationales : car en 1990, les deux Allemagnes (RFA et RDA) se réunifient
Européennes : Chute du rideau de fer en 1990, il séparait l’Europe en 2
Mondiales : en 1991 c’est la fin de la Guerre froide avec la disparition de l’URSS.


 
L’arrivée de Gorbatchev au pouvoir en URSS en 1985 radoucit à nouveau les rapports entre les deux puissances.

Six ans plus tard, en 1991, à bout de souffle, ruinée par une crise économique que le pouvoir ne peut plus enrayer, agitée par de nombreuses convulsions politiques, ébranlée aussi par le reflux du communisme dans les pays d’Europe de l’Est (Révolution en Roumanie en Décembre 1989, par exemple...), l’Union Soviétique disparaît.

Les Etats-Unis sont désormais la seule superpuissance de la planète. La Guerre Froide s’achève à cette date





Je retiens





Guerre froide: La période allant de 1947 à 1991 durant laquelle les Etats-Unis et l’URSS (et leurs alliés) s’affrontent sans se faire directement la guerre


Dates à retenir :

1945-1947 : Mise en place des blocs

1948-49 : Blocus de Berlin

1949 : création de la RDA et de la RFA

1953 : Mort de Staline remplacé par Kroutchev

1955 : Pacte de Varsovie

1961 : Construction du mur de Berlin

1975 : Accord d’Helsinki

1979 : Accord de Salt II

1985 : Arrivée au pouvoir de Gorbatchev  (Glasnost et Perestroïka)

1989 : Chute du mur de Berlin

1990 : Réunification de l’Allemagne

1991 : Fin du bloc soviétique et dissolution  officielle du Pacte de Varsovie



Évaluation  



I. Connaissances

2. Guerre froide ?
3. Quelles sont les grandes crises qui ont marqué la Guerre froide entre 1947 et 1963 ?
4.Comment expliquer l’effondrement de l’URSS ? 
5. Qu’est-ce que l’OTAN ? 
6.  Qu’est-ce que la Plan Marshall ? 

I. Travail sur document


Discours de J.F Kennedy à Berlin
 (26 juin 1963)

« Je suis fier d’être venu dans votre ville (…). Je suis fier d’avoir visité la République fédérale d’Allemagne avec le chancelier Adenauer, qui durant de si longues années a construit la démocratie et la liberté en Allemagne. Il ne manque pas de personnes au monde qui ne veulent pas comprendre ou qui prétendent ne pas vouloir comprendre quel est le litige entre le communisme et le monde libre. Qu’elles viennent donc à Berlin. D’autres prétendent que le communisme est l’arme de l’avenir. Qu’ils viennent aussi à Berlin. Certains, enfin, en Europe et ailleurs, prétendent qu’on peut travailler avec les communistes. Qu’ils viennent donc ceux-là aussi à Berlin. Notre liberté éprouve certes beaucoup de difficultés et notre démocratie n’est pas parfaite. Cependant, nous n’avons jamais eu besoin, nous, d’ériger un mur pour empêcher notre peuple de s’enfuir. Je ne connais aucune ville qui ait connu dix-huit ans de régime d’occupation et qui soit restée aussi vitale et forte et qui vive avec l’espoir et la détermination qui est celle de Berlin-Ouest. Le mur fournit la démonstration éclatante de la faillite du système communiste. Cette faillite est visible aux yeux du monde entier. Nous n’éprouvons aucune satisfaction en voyant ce mur car il constitue à nos yeux une offense non seulement à l’histoire mais encore une offense à l’humanité. La population de Berlin-Ouest peut être certaine qu’elle a tenu bon pour la bonne cause sur le front de la liberté pendant une vingtaine d’années. Tous les hommes libres, où qu’ils vivent, sont citoyens de cette ville de Berlin-Ouest, et pour cette raison, en ma qualité d’homme libre, je dis « Ich bin ein Berliner »

 J.F.Kennedy, discours prononcé sur la place de l’hôtel de ville à Berlin, 26 juin 1963.

 « Ich bin ein Berliner » : « je suis un Berlinois »


1. Quelle fonction exerce l’auteur de ce discours à cette date ? Quelle est sa position vis-à-vis de Berlin ouest ?
2. Par qui, à quelle date et pourquoi le mur a-t-il été construit à Berlin ?
3. Quelles sont les valeurs défendues par le Président Kennedy ? A quoi s’opposent-elles ?
4. Quelles évolutions ont connu le mur de Berlin et l’Allemagne ?




Pour aller plus loin.png

Pour aller plus loin