TROISIÈME‎ > ‎

Chapitre 15. (Géo-Hist) Affirmation et mise en oeuvre du projet européen



















Document d’accroche : Photo de Dresde en 1945

dresde


Photo libre de droits

En 1945, l’Europe est détruite dans tous les domaines. Il faut la reconstruire. Cela signifie aussi la mettre à l’abri d’une nouvelle guerre notamment entre la France et l’Allemagne.

C’est l’enjeu premier de la construction européenne.

Pourquoi in a crée l'Europe ? (Vidéo  2 mn de franceTV)


Séance 1.   Une construction européenne pour la paix et la démocratie



L'union européenne


1. Le traité de Rome

L'idée d'une union naît au XIXe siècle et se développe après 1918. L'idée est reprise après la Seconde Guerre mondiale : il faut 
  • instaurer une paix durable en Europe de l'ouest, 
  • lutter contre les totalitarismes, 
  • imposer l'Europe dans un monde bipolaire

La Communauté économique européenne voit le jour en 1957 (Traité de Rome)

Doc 5 p 143 – Question 4 p 143 (Brevet)

« Article Premier. Par le présent traité, les hautes parties contractantes instituent entre elles une Communauté économique européenne.

Article 2. La Communauté a pour mission, par l’établissement d’un marché commun, [...] de promouvoir un développement harmonieux des activités économiques dans l’ensemble de la Communauté, une expansion continue et équilibrée, une stabilité accrue, un relèvement accéléré du niveau de vie, et des relations plus étroites entre les États qu’elle réunit.

Article 3. Dans ce but, l’action de la Communauté comporte, selon les rythmes prévus par le présent traité :

a. L’élimination, entre les États membres, des droits de douane et des restrictions quantitatives à rentrée et à la sortie des marchandises [...] ;

b. L’établissement d’un tarif douanier extérieur commun1 et d’une politique commerciale commune avec les États tiers2 ;
c. L’abolition, entre les États membres, des obstacles à la libre circulation des personnes, des services et des capitaux ;
d. L’instauration d’une politique commune dans le domaine de l’agriculture ;
e. L'instauration d’une politique commune dans le domaine des transports. »

1. Des droits de douane pour les pays extérieurs à la CEE. 2. États tiers : États qui n'appartiennent pas à la CEE. 



Questions
1. Que propose Robert Schuman en mai 1950 ? 

En mai 1950, Robert Schuman propose de placer la production de charbon et d’acier de la France et de l’Allemagne sous une Haute-Autorité
commune. Son principal objectif est d’empêcher une nouvelle guerre entre la France et l’Allemagne.

2. Quelle est la communauté crée en 1951
La communauté créée en 1951 est la CECA, la Communauté européenne du charbon et de l’acier.

3. Quand et par qui ont été signés les traités de Rome ?

Les traités de Rome ont été signés par les six pays membres de la CECA : France, l’Allemagne, les trois pays du Benelux et l’Italie. 
Ces pays, situés en Europe de l’Ouest, n’ont pas le même poids économique et démographique.

4. Dans l'article 3, quels sont les passages du traité qui prévoient la libre circulation dans la CEE ?
  • « L’élimination des droits de douane et des restrictions » à l’intérieur de la CEE ; 
  • « L’abolition des obstacles à la libre circulation des personnes, des services, des capitaux ». 

5. Quelles sont les politiques communes prévues par le traité ?
  •  Le traité prévoit des politiques communes dans les transports et dans l’agriculture. 

6. D'après l’article 2, quel est l'objectif économique du traité ? Social ? Politique ?
  •  L’objectif du traité est de permettre un développement de l’économie et une expansion continue et équilibrée;
  • l’objectif social : permettre un relèvement accéléré du niveau de vie ; 
  • objectif politique : établir des relations plus étroites entre les pays membres et une stabilité accrue en Europe.

7. Décrivez l'affiche (doc. 6) et expliquez son message 
Les décisions de l’article 3 seront mises en œuvre peu à peu. 
  • Ainsi, la politique agricole commune débute en 1962. 
  • La suppression totale des droits de douane date de 1968. 
  • Quant à la libre circulation des personnes, elle date de 1985 avec la signature des accords de Schengen
 qui eux-mêmes ne seront appliqués qu’à partir de 1995


 
A retenir

- L'Europe se construit d'abord par l'économie. C'est une Europe à six : Luxembourg, Belgique, France, Italie, Pays-Bas et République fédérale d'Allemagne.

- Cette union s'élargit en plusieurs vagues dans les années 1970-1980 à la Grande-Bretagne, au Danemark, à la Grèce à l'Espagne et au Portugal 



2. Une construction qui s'approfondit dans les années 1990-2000


 
Doc. 3 p 145 « le Traité de Maastricht, février 1992 » (extraits)

« Article 1. Par le présent traité, les Hautes parties contractantes instituent entre elles une Union européenne. [...]. Article 2. L’Union se donne pour objectifs :
  • de promouvoir un progrès économique et social équilibré et durable, notamment par la création d’un espace sans frontières intérieures [...], et par l’établissement d’une union économique et monétaire comportant à terme une monnaie unique ;
  • d’affirmer son identité sur la scène internationale, notamment par la mise en œuvre d’une politique étrangère et de sécurité commune, qui pourrait conduire à une défense commune [...] ;
  •  de renforcer la protection des droits et des intérêts des ressortissants de ses États membres par l’instauration d’une citoyenneté de l’Union ;
  • de développer l’Union en tant qu’espace de liberté, de sécurité et de justice. »


Questions
1. Présentez le traité : pays signataires, date et lieu de signature
  • Le traité a été signé à Maastricht en 1992 par les 12 pays membres de l’époque.
2. Quelle est la nouveauté économique du traité ?
  • Le traité crée une union monétaire. 
  • Il comporte à terme une monnaie unique.
3. Montrez que la Communauté européenne n'est plus seulement économique
  • La Communauté n’est plus seulement économique.
  • Le traité prévoit une politique étrangère et de sécurité commune et une défense commune.
  • Il accorde aussi une citoyenneté européenne.

4. Quel est le nouveau nom donné à la Communauté européenne ?
  • La Communauté s’appelle désormais l’Union européenne


Séance 2.  L’UE, une association d’Etats 



Problématique de la séance : 
  • Quelle est la situation de l’Union européenne au sein du territoire européen ? 
  • Comment l’Union européenne renforce-t-elle les liens entre les Etats membres ?

1. L’Espace Schengen   


Doc.  1 page 318


Question : que permet l’espace Schengen ?
L’espace Schengen permet aux hommes de circuler librement à travers l’ensemble de cette zone

Espace Schengen: Libre circulation entre tous les Etats adhérents à ce traité.

Il ne faut pas confondre "Europe" et "Espace Schengen".
Celui-ci est constitué par les États ayant adhéré à la convention Schengen, à savoir
  • l'ouverture des frontières intérieures entre eux (et suppression des droits de douane), 
  • le contrôle commun des frontières extérieures,
  • la délivrance aux étrangers d'un visa unique valable pour la totalité de leur territoire et la coopération policière.

Des Etats ne font pas partie de l’UE, mais sont membres de l’espace Schengen : : Suisse, Islande, Norvège, Liechtenstein.
Les dépendances territoriales hors Europe sont exclues (DROM-COM, Antilles néerlandaises, Groenland...). 
Etrangement, la principauté d'Andorre ne fait pas partie de l'espace Schengen


2. Les principales institutions de l’Union européenne



Les institutions européennes sont des acteurs politiques de la construction européenne créés par le Traité de Rome en 1957 puis par le Traité de Lisbonne :
  • la Commission Européenne (Bruxelles)
  • la Banque Centrale Européenne (Francfort)
  • le parlement (Strasbourg)
  • la cour de justice (Luxembourg)
  • Le Conseil  appelé aussi le Conseil de l’Union européenne (Bruxelles)
  • Le Conseil européen (Bruxelles)
  • La cour des comptes (Luxembourg)

Les institutions de l’Union européenne http://LearningApps.org/view1282724


3. Les Etats de la zone euro 
Doc. 2 page 318 

Créé en 1999, mis en circulation en 2002, L’euro est la monnaie de l’UE. 
  • 17 Etats de l'UE sur 27 l'ont comme monnaie commune. (+ 4 micro-États (Andorre, Monaco, Saint-Marin et le Vatican)
  •   Certains pays, européens comme le Monténégro ou le Kosovo, l’utilisent à défaut d'avoir une autre monnaie. 
  • L’euro est la deuxième monnaie au monde derrière le dollar américain.

Ce qu’il faut retenir :
  • Les Etats sont unis dans une organisation régionale.
  • Ce projet politique et économique initié par 6 Etats fondateurs s’élargit  progressivement  jusqu’à l’Europe des 27.
  • -L’UE crée une monnaie unique une zone de libre circulation.
  •  Mais ces liens restent incomplets : tous les États n’ont pas encore adopté l’euro ou ne participent pas à l’espace Schengen. 




Séance 3.  Les différents types d’espaces dans l’UE




Problématiques : 
  • Quels sont les espaces moteurs de l’Union européenne et leurs atouts ? 
  • Quels sont les principaux contrastes du territoire de l’Union européenne ?


1. Réaliser un croquis 





2.  Réduire les inégalités territoriales

De grands écarts de richesse et de niveau de vie au sein de l’UE
  • Les anciens Etats membres sont nettement plus riches et développés que les nouveaux membres d’Europe centrale et orientale.
  • Les grandes métropoles et la mégapole concentrent la richesse économique et l’innovation.
  • Les espaces en difficultés ou en retard de développement sont notamment les espaces ruraux isolés.
  • Des politiques d’aides sont mises en place pour favoriser un développement plus équilibré par des aménagements.
Doc. 4 p 327 
« la politique d'aide de l'Union européenne aux régions défavorisées »
« La politique régionale de l’Union européenne a pour objectif de réduire les fortes disparités1 économiques, sociales et territoriales  qui subsistent entre les régions d’Europe. Le maintien de ces disparités porterait atteinte à certains des fondements de l’Union européenne, notamment à son grand marché unique et à sa monnaie, l’euro. La politique régionale est l’expression de la solidarité de l’Union européenne à l’égard des pays et régions défavorisés. [...] Les fonds sont destinés à favoriser la croissance économique et la création d’emplois, par exemple en améliorant les voies de communication donnant accès aux régions reculées, en aidant les petites et moyennes entreprises dans les zones défavorisées, en investissant pour un environnement plus propre et en améliorant l’éducation et les compétences. »
Commission européenne. 2012.
1. Inégalités. 


Question :
Pourquoi et comment l’Union européenne cherche –t-elle à réduire les inégalités entre les régions ? 
  • L’UE cherche à réduire ces inégalités afin de préserver la cohésion entre les membres de l’UE. 
  • Elle aide les régions les plus défavorisées. Cela nécessite une solidarité des États les plus riches. 


je retiens



1. Les dates à retenir :



2. Les idées clés
  • L'Europe se construit d'abord par l'économie. C'est une Europe à six : Luxembourg, Belgique, France, Italie, Pays-Bas et République fédérale d'Allemagne.
  • Cette union s'élargit en plusieurs vagues dans les années 1970-1980 à la Grande-Bretagne, au Danemark, à la Grèce à l'Espagne et au Portugal 
  • Les Etats sont unis dans une organisation régionale.
  • Ce projet politique et économique initié par 6 Etats fondateurs s’élargit  progressivement  jusqu’à l’Europe des 28.
  • L’UE crée une monnaie unique une zone de libre circulation.
  •  Mais ces liens restent incomplets : tous les États n’ont pas encore adopté l’euro ou ne participent pas à l’espace Schengen. 

3. L’Union européenne est loin de former un seul peuple. 
  • Elle est un projet unique dans l'histoire mondiale. Cette Union a, selon les fondateurs, comme objectif d’unifier les pays européens. 
  • C’est un mélange d’état fédéral (comme les Etats-Unis) où le pouvoir est délégué à l’Union et de coopération intergouvernementales où chaque Etat garde tous ses pouvoirs.
  • Les états fondateurs concentrent les principales institutions européennes, ils appartiennent à:
    •  la zone euro,
    •  l’espace dans lequel circule une monnaie unique depuis 2002, 
    • et à l’espace Schengen, un espace de libre circulation des personnes sans contrôle aux frontières intérieures.
  • Cependant, L’Union européenne est une association d’États au sein de laquelle tous les membres n’ont pas atteint le même niveau d’intégration.

4. L’Union européenne dans le monde, un espace privilégié
  • Un espace très peuplé : 502.5 millions d’habitants en 2011
  • Un espace riche et développé.
  • Un espace de paix et de démocratie.

Évaluation 


  1. Un espace de paix, ancré à l’Ouest

Paix et protection de l’Europe de l’Ouest

«Notre objectif est de réintégrer l'Allemagne dans le circuit économique des pays démocratiques. Il ne faut pas recommencer l'erreur commise au lendemain de la Première Guerre mondiale, c'est-à-dire nous obstiner à chercher une garantie contre la revanche dans l'isolement de l'Allemagne. Les nécessités de la défense des pays libres d'Europe nous amènent à une conclusion identique. Ces pays se trouvent placés devant un même danger : l'expansionnisme communiste. La présence russe au cœur de l'Europe et plus spécialement au cœur de l'Allemagne, les menaces que font peser sur tout l'Occident les prétentions russes, tout cela pose les mêmes problèmes dans tous les pays situés à l'Ouest de la Baltique et de l'Elbe. Il faut à ces pays une politique harmonisée. »

D'après Robert SCHUMAN, ministre français des Affaires étrangères, article paru dans La Revue de Paris, avril 1951 © DR 

  1. Qui est l'auteur de ce texte ?

  1. Quel pays faut-il éviter d'isoler selon lui aux lendemains de la Seconde Guerre mondiale ?

  1. Expliquez la phrase soulignée.

  1. Quelle menace pèse sur tout l'Occident, selon l'auteur du texte ? .


  1. Etude d e document "Un espace de paix, ancré à l’Ouest"


  1. Sur les cases appropriées, indiquez à quelles guerres l'auteur du dessin fait référence et ce qui a remplacé la guerre en Europe selon lui.

  2. Quel est le thème commun au dessin et au texte ?

  1. À quels pays le texte et le dessin  font-ils référence ?

  1. Quelles sont les valeurs défendues par l'Union européenne ?






Pour aller plus loin


Vidéo AFP


construction européenne